Tout savoir sur l’utilisation des additifs moteur

Les additifs pour carburant et huile nettoient les injecteurs, réduisent la consommation et préservent les systèmes de transmission. Les véhicules bien entretenus selon les directives constructeurs peuvent ne pas nécessiter ces suppléments, mais peuvent être utiles pour garantir un bon fonctionnement. Découvrez les facteurs à considérer pour l’utilisation d’additifs.

Conditions d’utilisation optimale des additifs moteur

L’utilisation d’additifs moteur est généralement sans conséquence pour le fonctionnement du moteur, mais certaines précautions doivent être prises en compte. L’utilisation d’additifs peut annuler la garantie en cas de casse moteur, car une analyse d’huile peut révéler leur utilisation. 

En parallèle : Agence de création audiovisuelle à Bordeaux : réalisez vos rêves avec une vidéo d'entreprise

Avant d’utiliser un additif, il est préférable de vérifier si le constructeur automobile a un accord commercial avec l’additif en question, plutôt que de se fier uniquement aux recommandations de la société produisant l’additif.

Les carnets d’entretien soulignent l’importance d’utiliser uniquement les fluides et additifs recommandés. Plusieurs constructeurs, comme Ford et Peugeot, précisent que l’utilisation de produits non recommandés peut entraîner des dommages non couverts par la garantie. 

A lire en complément : Quelle est l’importance des cadeaux de Noël personnalisés ?

L’ajout d’additifs se fait généralement lors du remplissage du carburant, en suivant scrupuleusement les dosages indiqués. Opter pour des additifs de qualité est conseillé pour éviter de compromettre leur efficacité. 

Avant tout achat, pensez à vérifier si l’additif est adapté au véhicule. En cas de doute, demandez conseil à des professionnels ou au constructeur afin d’éviter l’annulation de la garantie en raison de l’utilisation d’additifs non homologués. Regardez ici pour un aperçu sur des additifs !

Les moments opportuns pour utiliser les additifs d’huile

Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs avant de choisir d’utiliser un additif moteur. L’une des premières étapes consiste à examiner les habitudes d’entretien du véhicule, en particulier la régularité des vidanges d’huile. 

Si le véhicule est déjà soumis à des vidanges fréquentes avec de l’huile de qualité, l’ajout d’additifs peut se révéler inutile, voire préjudiciable pour les performances globales du moteur. 

En effet, une huile régulièrement renouvelée et de bonne qualité est en elle-même conçue pour offrir les propriétés nécessaires à la lubrification et à la protection du moteur, réduisant ainsi le besoin potentiel d’additifs.

Le moment propice pour l’utilisation des additifs pour l’essence

Les additifs d’essence sont variés et spécifiques, ils requièrent l’expertise d’un mécanicien pour leur utilisation. Le secteur a vu des améliorations notables, avec un accent sur l’élimination des dépôts accumulés dans le système d’admission, les tubulures d’échappement et les chambres de combustion.

Étant donné que le mélange d’éthanol/essence a une durée de vie limitée à 90 jours, certains véhicules sont davantage exposés aux dépôts. Les additifs pour essence sont essentiels pour les hybrides, les véhicules occasionnels et récents, sensibles aux contaminants.

Les professionnels de l’entretien automobile ont à leur disposition une gamme d’additifs pour anticiper et résoudre des problèmes courants. Par exemple, face à des soucis comme la surconsommation de carburant pouvant grever le budget des conducteurs, ces experts peuvent opter pour des additifs spécifiques. De même, lorsque des pertes de puissance affectent les performances d’un véhicule, l’utilisation ciblée d’additifs peut s’avérer une solution pour rétablir l’optimisation de :

  • Son efficacité 
  • Sa performance