Piercing : tendances et douleur

Le piercing, tout comme le tatouage, peut-être plus ou moins douloureux en fonction de la zone du corps concernée. Vous souhaitez savoir quel piercing est le plus douloureux ? La pratique du piercing se répand dans notre société, particulièrement chez les jeunes. Elle n’est plus vraiment considérée comme une pratique marginale ou rebelle. Cette tendance est même encouragée par les réseaux sociaux et la culture du « moi ». Tout comme les tatouages, le piercing est devenu de moins en moins original en tant que forme de distinction. En fait, beaucoup de personnes l’adoptent, qu’elles soient jeunes ou moins jeunes. Cela peut être pour des raisons personnelles ou par imitation. Cependant, la pratique du piercing reste un acte délicat et relativement douloureux pour certains types de piercings. C’est valable autant pour le professionnel que pour le client.

Les zones de piercing les plus susceptibles de causer de la douleur

La plupart des gens pensent que les piercings les plus douloureux sont ceux réalisés sur des parties sensibles du corps. Cela concerne la langue et les lèvres. Cependant, ces zones sont souvent moins douloureuses. Les mamelons, par exemple, sont très sensibles et contiennent de nombreuses terminaisons nerveuses. Alors, cela peut provoquer une douleur certaine pendant le perçage. Vous trouverez les détails sur ce site.

A voir aussi : Le Dimethicone: l'ingrédient protecteur et hydratant pour votre peau.

Le nez est également une zone sensible, composée de cartilage et de muqueuse. Vous pourrez donc avoir mal lors d’un piercing. Réfléchissez donc avant de faire un choix et prenez en compte les risques de douleur associés à chaque zone de piercing.

Le piercing : un choix conscient malgré la douleur

Le piercing peut être douloureux selon la zone du corps où il est pratiqué. Toutefois, il reste un choix libre et à assumer. Vous devez donc le faire en toute connaissance de cause. La douleur peut être mieux gérée lorsque le choix est assumé. La personne doit aussi être prête à faire face à la douleur. 

A lire également : Création de site web : Un professionnel vous aide en une journée

Cependant, certaines zones peuvent être moins douloureuses que d’autres zones comme :

  • Les oreilles 
  • Le nombril
  • La langue 
  • Les lèvres

La détermination et la volonté de se faire percer sont des atouts importants pour surmonter la douleur. Le résultat final et la possibilité de laisser libre cours à son imagination sont des sources de motivation. En effet, ils vont vous aider à vous faire percer.

Les conseils pour mieux gérer la douleur lors d’un piercing

Vous pouvez tout à fait apprendre à mieux gérer la douleur lors d’un piercing. En fait, cette sensation ne dure que quelques secondes. La plupart des gens peuvent la supporter. Pour vous aider à mieux la gérer, vous allez recourir à deux éléments : le mental et la respiration.

Ne pensez pas constamment à la douleur, car cela peut l’intensifier. En revanche, il est préférable de visualiser des endroits ou des situations pour vous apaiser et vous détendre. Cela peut aider à atténuer la douleur et à vous détendre davantage.

Pour la respiration, pensez à opter pour une respiration ventrale. Vous devez vous concentrer sur votre respiration plutôt que sur le piercing en lui-même. Il faut inspirer en gonflant le ventre et expirer avec la bouche légèrement entrouverte. Une respiration lente et régulière peut également être bénéfique pour réduire la sensation de douleur. Vous pouvez par ailleurs essayer une respiration de type Yoga pour une relaxation encore plus profonde.

En somme, les tendances sont plusieurs en matière de piercing. Chaque type de piercing génère une douleur moins que les autres. D’ailleurs, cela doit faire partie des critères de choix pour votre futur piercing. Il peut même s’agir du premier ? Si c’est le cas, réfléchissez bien avant de choisir. Ne vous attardez pas sur l’esthétique. Certains piercings peuvent engendrer quelques complications.